Sélectionner une page

Analyse de données, Google analytics et RGPD : marques, en 2022… Emancipez-vous !

6 Mai,2022

Partager

TwitterLinkedIn
5/5 - (1 vote)

En février 2022, la CNIL a rendu son verdict. La Commission Nationale Informatique et Libertés, de son nom complet, a condamné Google Analytics pour violation de certains articles des normes RGPD.

L’outil de collecte et d’analyse de données, très utilisé des entreprises et des business en ligne, est depuis plus de quinze ans indissociable de toute bonne stratégie marketing digitale. Il permet en effet d’obtenir des informations cruciales pour analyser le parcours d’achat des clients et mesurer l’activité des internautes sur le site web des marques. 

Cette décision bouleverse donc totalement la stratégie des entreprises en matière d’analyse et de collecte de data. Trustt vous explique les conséquences directes de ce bouleversement et vous donne les solutions à mettre en place pour s’émanciper progressivement de la collecte de données via les GAFAM !

Les grands changements de 2022

Google Analytics, maintenant illégal en France ? 

D’abord condamné en Autriche, l’outil d’analyse de données a été jugé illégal en France par la CNIL en février 2022. En effet, l’autorité administrative française reproche à Google Analytics de transférer les data des utilisateur·rices et des entreprises françaises aux Etats-Unis. 

Or, un certain nombre de lois américaines ne se conforment pas aux réglementations européennes RGPD. Par conséquent, la solution Google Analytics a fait l’objet de plusieurs plaintes, notamment de celles de l’organisation autrichienne NOYB (None of your Business). 

La solution d’analyse de données américaine affirmait en janvier 2022 déployer tous les moyens nécessaires pour permettre aux utilisateur·rices de conserver le plus grand anonymat possible. Le leader de l’analyse statistique de campagnes marketing s’est par ailleurs défendu en affirmant que les entreprises – qui ont délibérément recours à l’outil – sont supposées connaître et accepter ses conditions générales d’utilisation. Google Analytics revendique également une mauvaise configuration de la part des entreprises, plus qu’un manque de transparence de leur part.

La CNIL s’est finalement prononcée en février et a jugé illégal le transfert de données qu’effectue Google Analytics à destination des Etats-Unis. La conséquence directe a été la mise en demeure de plusieurs sites Internet de grands acteurs de la distribution en France. Ces derniers disposaient, à partir de février 2022, d’un mois pour se rendre conformes. 

Découvrir Trustt

Trustt est une solution de marketing digital qui vous permet de créer un cercle vertueux entre votre marque et vos consommateurs.

Un besoin de collecte et d’analyse de données toujours plus grand pour les entreprises 

Pourtant, dans un environnement digital toujours plus compétitif, il est impensable pour les marques de se passer de stratégie data marketing. Collecter des données sur la cible permet en effet aux marques d’être en mesure de lui proposer la meilleure expérience possible et de booster leurs propres performances commerciales.

Connaître sa cible grâce aux données d’acquisition

Avant même que les internautes ne cliquent sur le site web de la marque, cette dernière peut déjà avoir accès à certaines données sociodémographiques les concernant. Sexe, requêtes habituelles, âge, ville, si l’utilisateur·rice a visité la page Facebook de l’entreprise avant d’arriver sur le site…

Ces données sont précieuses pour les marques dans la mesure où elles leur permettent d’affiner leur stratégie de ciblage grâce à une meilleure connaissance des internautes ayant un potentiel intérêt pour l’entreprise et son site web. Ces données permettent également de connaître les points de contact pertinents et les canaux de média à privilégier pour entrer en contact avec la cible.

Analyser des données pour proposer la meilleure expérience d’achat

Une autre catégorie de data, appelées «données relatives au comportement utilisateur·rice», peuvent être collectées et analysées par les marques lorsque l’internaute a ouvert une session sur le site web de l’entreprise. Ces données comprennent le temps que l’utilisateur·rice a passé sur le site, quelles pages il ou elle a consultées, le parcours de l’internaute avant d’arriver sur la homepage, le taux de rebond

En ligne comme en boutique, l’expérience vécue par les client·es compte tout autant que la qualité du produit ou du service lui-même. Analyser le parcours client des internautes via les données que ces dernier·es laissent sur Internet permet aux marques de comprendre les mécanismes qui déclenchent l’achat, ainsi que les freins et les barrières à lever pour limiter les abandons de panier ou les fermetures de session. 

Mesurer l’impact des actions marketing et rectifier le tir

En plus d’accompagner les marques dans la connaissance de leur cible, analyser les données et le parcours d’achat des internautes permet aux entreprises de mesurer l’efficacité des actions marketing digitales mises en place (optimisations SEO, campagnes paid media…). Est-ce que le trafic du site a augmenté suite à ces actions ? Les conversions ont-elles été impactées ? La cartographie du parcours type de l’internaute a-t-elle été modifiée (“zones froides” réchauffées) ? Si non, quelles actions marketing doivent être boostées ou abandonnées ?

Google Analytics, on supprime ?

Pas tout de suite ! Encore majoritairement utilisé par les entreprises françaises et du monde entier, il serait un peu précipité de rayer immédiatement Google Analytics de votre stratégie marketing. A l’heure actuelle, on peut encore attendre une réponse précise de Google face à cette décision et, peut-être, une modification de sa politique de gestion et de transfert de données. 

Toutefois, les entreprises françaises ayant recours à cet outil doivent se tenir prêtes à assister à d’autres restrictions visant à contrôler encore davantage l’utilisation de Google Analytics en Europe. Il est donc temps pour les entreprises de l’Hexagone d’envisager les solutions existantes permettant de s’émanciper progressivement des GAFAM !

Le mot d’ordre en 2022 : la désintermédiation

Alors, si Google Analytics est un outil majoritairement utilisé et dont l’utilité pour les entreprises n’est plus à prouver, peut on trouver une alternative ?

La réponse est oui ! De plus en plus d’acteur·rices arrivent sur le marché pour accompagner les marques vers une émancipation des GAFAM en leur permettant de devenir propriétaires de leur données. 

La nouvelle ère de la first party data (données propriétaires) semble être enfin placée sous le signe de la transparence et du rapprochement entre les marques et leurs consommateur·rices. Tandis que, en 2020, Google sonne le glas des third party cookies et que les lois RGPD se durcissent, les marques ont plus que jamais besoin de s’abreuver de données consommateur·rices pour subsister. 

Trustt est une start-up qui propose un logiciel SaaS aidant les marques à collecter des first party data provenant de leur propre communauté au moyen d’un programme ambassadeur de marque. Cette data consommateur·rices renforcée par l’expertise des équipes de Trustt, assure aux marques une meilleure connaissance de leur cible et, par extension, une maximisation de leurs succès commerciaux. 

Fédérez une communauté d’ambassadeur·rices super-contributeur·rices et activez tous les leviers marketing digitaux avec Trustt !

  • Impliquez votre communauté dans l’histoire du succès de votre entreprise en l’élevant au rang d’ambassadeur·rice de marque,
  • Obtenez des avis authentiques et détaillées sur vos produits et services, sur votre e-shop et sur les réseaux sociaux au moyen d’UGC qualitatifs,
  • Décelez les réels critères de consommation et le parcours d’achat de votre cible grâce à une collecte de data propriétaires transparente et “win-win”.
Lucie Lorette

Inscrivez-vous à la Newsletter !

Bénéficiez en avant-première de contenus
aussi riches que variés :